top of page

Mon enfant fume : quelle attitude adopter

Pour un parent, découvrir que son enfant fume peut être un choc. Face à cette situation, il est important d'essayer de le comprendre et de garder son calme.


De nombreux facteurs peuvent influencer la consommation de tabac, les identifier est une bonne manière de protéger votre enfant, tout comme adopter un comportement préventif et privilégier une communication bienveillante. Découvrez tous nos conseils.



Les raisons qui poussent mon enfant à fumer


1. La normalisation du tabagisme


Les jeunes sont souvent confrontés à l'image du fumeur dans leur vie quotidienne, y compris leurs parents.


Lorsqu'un parent fume, cette image se renforce et peut grandement contribuer à la consommation de tabac par l'enfant, qui considère cette pratique comme une norme sociétale et banalise les dangers.


2. Des facteurs propres à l'adolescence


Au cours de son adolescence, plusieurs facteurs peuvent amener votre enfant à fumer :

  • La pression exercée par le groupe. L'adolescent ressent le besoin d'appartenir à un groupe et la peur du rejet l'amène à copier les habitudes des membres de ce groupe.

  • Avoir l’air cool

  • Le besoin de transgresser des règles

  • La curiosité de tenter de nouvelles expériences

  • Un rite de passage à l’âge adulte. Pour se prouver qu’il est grand, il fait comme les adultes pour démontrer son indépendance

  • Utiliser la cigarette comme un coupe-faim pour réguler son poids / son appétit, pour se détendre, l’adolescence pouvant être vécue comme une période de stress et surtout de remise en question

  • S’identifier à son idole

3. Le rôle de l'industrie du tabac


Depuis 2006, la publicité pour les produits de tabac en dehors des lieux de vente est interdite au Luxembourg. Ils sont néanmoins bien présents dans notre quotidien.


Sur les points de vente, les publicités sont diffusées sur de grands écrans attractifs. A l'entrée des supermarchés, à côté des bonbons et magazines ou encore directement au niveau des caisses, on peut retrouver des produits de tabac.


De manière plus implicite, le « placement de produit » participe à la normalisation du tabac, que ce soit dans la presse, sur internet, dans les films, les séries, ou sur les réseaux sociaux.


Comment réagir efficacement pour aider mon enfant


Lorsque vous apprenez que votre enfant consomme du tabac, il est primordial de lui montrer que vous n'êtes pas indifférent à cette situation et que vous vous inquiétez pour lui, sans être dans la démesure afin de ne pas vous décrédibiliser.


Favorisez le dialogue et soyez à son écoute, il doit savoir qu'il peut se confier à vous. Discutez avec lui des raisons pour lesquelles il s'est mis à fumer, remettez en question ses arguments et cherchez ensemble des alternatives. Par exemple, s'il vous dit « je fume à cause du stress, pour me relaxer ou à cause de la pression des amis », vos arguments doivent être concrets et faire référence aux effets à court terme du tabagisme tels que la perte d'argent, les mauvaises performances sportives, la mauvaise odeur et la mauvaise haleine… des arguments qui auront plus d'impact sur un adolescent que les conséquences sur la santé à long terme.


Un autre argument que vous pouvez évoquer est sans conteste le risque de dépendance. La plupart des adolescents pensent maîtriser leur consommation et n'ont pas conscience que la dépendance au tabac, qu'elle soit physique, comportementale ou psychologique, peut s'installer très rapidement. Si vous êtes vous-même fumeur, vous pouvez partager avec votre enfant les inconvénients du tabac et vos éventuelles tentatives d'arrêt.


Vous pouvez également le sensibiliser sur le prix du tabac. Calculez avec lui ce qu'il dépense en cigarettes et réfléchissez avec lui à ce qu'il pourrait s'offrir avec cette somme s'il arrêtait de fumer.


En outre, le contraindre à arrêter pourrait provoquer l'effet inverse à celui recherché, d'autant plus qu'il n'est pas sous votre surveillance tout au long de la journée.


Voici quelques bonnes pratiques à mettre en place lors de vos dialogues :

  • Choisissez une situation de conversation appropriée, un moment détendu, et définissez clairement votre point de vue.

  • Utilisez des tournures de phrase telles que « je pense… », « à mon avis… », plutôt que des tournures susceptibles d'être perçues comme des accusations, telles que « tu es… », « tu devrais… », « tu as… ».

  • Menez la conversation et évitez les interrogatoires, car les jeunes se retirent lorsqu'ils ont l'impression d'être interrogés.

  • Restez sur le sujet du tabac, même si votre enfant essaie de se défendre ou de vous distraire.

La Génération Sans Tabac œuvre pour protéger les enfants et les jeunes du tabagisme, au travers d'une stratégie reposant sur 6 mesures.


Les professionnels de la Fondation Cancer sont disponibles pour vous accompagner, vous et votre enfant. Vous pouvez prendre rendez-vous pour une consultation ici.

Comments


bottom of page