top of page

Ils s'unissent pour la Génération Sans Tabac

Mardi 8 février, les représentants de diverses organisations luxembourgeoises se sont réunis dans les locaux de la Fondation Cancer, afin d'échanger sur la stratégie établie pour parvenir à la création de la première Génération Sans Tabac au Luxembourg en 2040.



Une ambition commune


Portée par la Fondation Cancer et grâce à l'aide de nombreux partenaires, la Génération Sans Tabac au Luxembourg aspire à permettre aux enfants et aux jeunes d'aujourd'hui de grandir dans un environnement sans tabac et de devenir la première "génération d'adultes sans tabac" d'ici 2040.


En outre, ce mouvement tend à préserver la population de l'exposition au tabagisme et vise à atteindre l'objectif de moins de 5 % de fumeurs d'ici 2040.


Pour y parvenir, la stratégie proposée se décline en 6 mesures concrètes, dont l'aboutissement repose sur l'implication de toute la société.


Une stratégie pour chacun d'entre nous


Les statistiques de la consommation de tabac au Luxembourg démontrent une augmentation fulgurante du taux de fumeurs au cours des dernières années et les conséquences qui y sont associées sont nombreuses, qu'elles soient liées à la santé, à la société ou à l'environnement.


Afin de protéger la population du tabagisme, la Fondation Cancer et ses partenaires ont construit une stratégie solide et factuelle articulée en 6 grandes mesures.


1. Augmenter significativement et annuellement le prix du tabac et de ses produits associés


L’augmentation du prix du tabac par le biais d’une augmentation des taxes, y compris celles des produits associés, dont la cigarette électronique et tout autre produit contenant de la nicotine, est largement reconnue comme l’une des mesures les plus efficaces de lutte contre le tabagisme. Le prix a une influence sur la motivation des non-fumeurs à commencer à fumer et des fumeurs à arrêter.


Bon à savoir : une augmentation annuelle du prix/des taxes du tabac de 10 % minimum pourrait entraîner -5 % de la demande.


2. Éviter l’entrée des jeunes dans le tabagisme et mener régulièrement des campagnes de prévention


Les enfants et adolescents sont confrontés à l'image du fumeur dans leur cercle propre (parents, famille, amis) et dans leur environnement quotidien (réseaux sociaux, films, séries), normalisant le fait d'être fumeur. Les premières cigarettes sont généralement consommées lors de l'adolescence. Plus nous commençons à fumer jeune, plus la dépendance est forte et plus nous sommes exposés aux méfaits du tabagisme sur la santé. Il est nécessaire d'agir pour protéger les enfants et les jeunes.


Bon à savoir : selon l'étude HBSC-LU 2014 (Factsheet Tabac), la moitié des fumeurs de 17-18 ans ont commencé à fumer avant l’âge de 15 ans et la tranche d’âge des 18-34 ans représente le taux le plus élevé de fumeurs.


3. Interdire toute forme de publicité et de détournement de publicité


Qu'ils soient présents à travers des publicités dans des points de vente ou à travers du placement de produit dans la presse, les films et les séries et sur les réseaux sociaux, les produits du tabac sont extrêmement exposés. Cette visibilité normalise la consommation de tabac et peut avoir une influence négative sur la population.


Bon à savoir : au Luxembourg, toute forme de publicité pour la promotion des produits du tabac est légalement interdite depuis 2006.


4. Réduire la disponibilité des produits du tabac


Caisses des supermarchés, stations-services, distributeurs automatiques, kiosques et magasins spécialisés… Au Luxembourg, l’achat de tabac est possible dans de nombreux lieux, souvent ouverts 24h/24h, en semaine, week-end et jours fériés. Cette accessibilité permanente semble encourager le tabagisme et être un frein au sevrage tabagique pour les adultes. De même, le réseau dense des points de vente de tabac autour des écoles rend plus probable le fait que les jeunes commencent à fumer.


Bon à savoir : le Luxembourg compte 1 100 lieux de vente au minimum : 131 entreprises de stations-service, 29 magasins de tabac, 225 supermarchés (sans les filiales), 710 distributeurs automatiques.


5. Protéger efficacement la population du tabagisme passif


Le tabagisme passif est nocif pour le développement du fœtus, des enfants, des adolescents mais également pour la population adulte. Afin de protéger la population des effets négatifs de la fumée, il est urgent d'augmenter les lieux sans tabac et d'adapter les lois anti-tabac existantes.


Bon à savoir : la Convention relative aux droits de l’enfant précise que les Etats « assurent dans toute la mesure possible la survie et le développement de l’enfant ». Si l’on se réfère aux articles 6 et 24 de ladite Convention, les gouvernements ont l’obligation légale de protéger les enfants contre les effets nocifs du tabac.


6. Promouvoir l’arrêt du tabac et mettre en place un parcours d’aide à l’arrêt effectif


En raison du fort potentiel de dépendance de la nicotine, le sevrage tabagique nécessite généralement un besoin d’aide et d’accompagnement. Les fumeurs en désir d’arrêt doivent être orientés rapidement vers les professionnels sensibilisés et formés afin d’être accompagnés au mieux dans cette démarche de sevrage.


Bon à savoir : au Luxembourg, les substituts nicotiniques ne sont pas pris en charge dans leur globalité par la Caisse Nationale de Santé (CNS), tout comme les médicaments utilisés pour la cessation tabagique.


Retrouvez plus d'informations sur ces 6 mesures ici.


Merci à tous nos partenaires !


Ils nous soutiennent : Fondation Cancer, Association Luxembourgeoise du Diabète, Association Luxembourgeoise des Etudiants en Médecine, Association Luxembourgeoise des Sages-femmes, Association Luxembourgeoise de Pédiatrie Sociale, Association des Médecins et Médecins-Dentistes, Association Nationale des Infirmières et Infirmiers du Luxembourg, Blëtz a.s.b.l, Caritas Jeunes et Familles, Centre François Baclesse, Centre Hospitalier du Nord, Centre Hospitalier Emile Mayrisch, Centre Hospitalier de Luxembourg, Cercle des médecins généralistes, Centre National de Prévention des Addictions, Conférence Nationale des Élèves du Luxembourg, Comité Olympique et Sportif Luxembourgeois, Croix-Rouge luxembourgeoise, Daachverband vun de Lëtzebuerger Jugendstrukturen, Europa Donna Luxembourg, Fédération des Hôpitaux Luxembourgeois, Fédération Nationale des Éclaireurs et Éclaireuses du Luxembourg, Fondatioun Kriibskrank Kanner, Hôpitaux Robert Schuman, Institut National du Cancer, Lëtzebuerger Guiden a Scouten, Ligue médico-sociale, Lycée technique pour professions éducatives et sociales, Lycée Technique pour Professions de Santé, Société Luxembourgeoise de Cardiologie, Société Luxembourgeoise de Diabétologie, Société Luxembourgeoise de Gynécologie et d'Obstétrique, Société Luxembourgeoise de Neurologie, Société Luxembourgeoise d'Oncologie, UNICEF, Université du Luxembourg.


Vous souhaitez vous engager en tant que partenaire de la Génération Sans Tabac au Luxembourg ? Contactez-nous pour obtenir tous les détails !

Comments


bottom of page